Quel est l’âge idéal pour parler de sexualité à son enfant ?

Curieux et aimant découvrir le vrai sens de la vie, les enfants nous surprennent parfois avec leurs questions et nous mettent dans la gêne surtout lorsqu’il s’agit de sexualité. Il est normal qu’à partir de l’âge de la conscience, un enfant se demande comment fait-on un bébé ? Pourquoi il y a des cris la nuit ? Est-ce que maman est battue par papa ? Arrivé à l’âge de l’adolescence, on craint également que le manque de dialogue pousse l’enfant à faire des bêtises par méconnaissance de la sexualité. Parler de la sexualité à son enfant est toujours une étape difficile surtout si on est de la vieille école. Pourtant, en tant que parent, la sexualité doit faire partie de l’éducation de son enfant, sauf qu’il faut choisir les sujets à évoquer en fonction de son âge.

Évoquer la sexualité selon l’âge de l’enfant

En moyenne, un enfant est âgé de quatre ans à l’arrivée d’un petit frère et d’une petite sœur. C’est l’âge où il prend conscience de son environnement, des rôles de papa et de maman dans la famille et tout ce qui l’entoure sollicitent sa curiosité. Un jour ou l’autre, il commence à demander comment on fait les bébés. Vous devez lui expliquer, mais de façon imagée et adaptée à sa psychologie, vous devez vous servir d’illustrations en comparant la fécondation à ce qui se passe dans la nature, avec les animaux par exemple. À un âge plus avancé, vers 11 ans, la sexualité figure dans les programmes scolaires et il devient plus facile d’en parler à l’enfant. Le plus important est que les parents puissent s’ouvrir à leurs enfants sur la question de sexualité surtout à l’âge de l’adolescence afin qu’ils ne se fondent pas sur des avis extérieurs qui risquent de biaiser leurs perceptions.

Sexualité : l’absence de dialogue parent-enfant est un risque

Il n’y a donc pas d’âge idéal pour parler de sexualité à son enfant, mais il s’agit d’une mise en condition progressive en fonction de sa maturité. Prendre la sexualité comme un sujet tabou est un risque évident puisque l’enfant peut faire des dérives en s’apparentant à son entourage, et s’il a des problèmes, soyez certain que ce ne sera pas à vous qu’il va se confier.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *