Equité envers ses enfants

Tous les parents souhaitent aimer leurs enfants de la même façon. S’ils croient toutefois à un amour réparti équitablement, selon les psychologues, cela est impossible. En effet, chaque enfant est différent et singulier. On ne peut pas les aimer de la même façon. Tous les enfants ne sont d’ailleurs pas égaux face à leurs parents. Cela ne signifie en revanche pas qu’ils aiment moins l’un que l’autre. Ils les aiment juste d’une manière différente. Il en est de même pour les parents.

Une parentalité différente envers chaque enfant

Vos enfants sont nés à des tournants différents de votre vie. Ceux-ci réveillent en vous des émotions différentes qui façonnent la parentalité envers chacun de vos enfants. Vos réactions seront par exemple différentes envers un enfant conçu dans un grand d’amour, qu’un autre conçu suite à un doute sur la fidélité de la femme. Pour dissiper le doute ou le confirmer, il suffit d’effectuer un test de paternité. Vivre dans le doute est en effet extrêmement difficile. L’enfant souffre également s’il se sent moins aimé. Si vous commandez un test de paternité auprès du site https://www.pro-paternite.com, vous recevrez le résultat 48h après l’analyse. Mais le lien entre le parent et l’enfant dépend aussi du sexe et de la personnalité de chacun d’eux. Ainsi, une mère peut se sentir plus en phase avec son fils ainé et non avec le second. Mais cette parentalité évolue également avec l’âge. Ainsi, lorsque ses enfants sont encore petits, une maman pourrait réagir à peu près de la même manière envers eux. Mais à l’adolescence, sa réaction sera bien différente aussi bien pour son fils que pour sa fille.

Un enfant se sent mal aimé : comment réagir ?

Il arrive qu’un enfant se sente moins aimé. Si votre enfant vous a fait part de ce ressenti, parlez-lui ! Expliquez-lui que vous les aimez tous, mais vous ne pouvez pas agir avec eux de manière égale. Ceci, puisque chacun a des besoins spécifiques. Faites preuve d’empathie. Dites-lui que si vous passez en ce moment moins de temps avec lui, c’est parce que son frère ou sa sœur a des difficultés. Rassurez-le en lui disant que vous comprenez sa tristesse, sa colère. Dites-lui également que vous allez faire des efforts. Il vaut mieux admettre la réalité plutôt que de la nier en lui disant que vous faites bien attention à lui… Cela ne pourra que le rendre encore plus triste.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *